L'EVALUATION A CHAUD
Mise à jour  juin 2022

Présentation préalable de la notion

"d'évaluation à chaud"

Document fourni par l'OF au formateur pour les stagiaires

Depuis l’entrée en vigueur de la loi Formation du 5 mars 2014 et de son décret d’application relatif à la qualité des actions de formation, l’évaluation est devenu un enjeu essentiel. Tous les prestataires de formation sont visés par ces nouvelles règles, y compris et surtout les formateurs indépendants.

L'évaluation à chaud, tout d'abord, permet de savoir immédiatement ce qu'a ressenti l'apprenant à la suite de son apprentissage. Elle évalue donc ce qu'il a appris, et comment il a perçu la formation.

De manière générale, pourquoi évaluer  ?

A travers ces nouvelles mesures, les objectifs de la DGEFP (Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle) sont multiples :

  • rendre l’offre de formation plus lisible

  • améliorer l’information des bénéficiaires et des financeurs

  • proposer des formations adaptées aux publics visés

Les indicateurs qui permettent d'évaluer l'efficacité d'une formation peuvent être :

  • * l'amélioration des pratiques,

  • * l'augmentation du rendement,

  • * le niveau d'autonomie,

  • * la baisse des dysfonctionnements,

  • * l'augmentation du niveau de satisfaction des clients (internes/externes),

  • * l'augmentation de polyvalence,

  • * etc...

Dorénavant, les financeurs de formation (État, Régions, OPCA, Pôle emploi, OPACIF, Agefiph) doivent s’assurer que le prestataire (organisme de formation, formateur indépendant) est apte à dispenser une formation de QUALITÉ.

Cette obligation s’applique à toutes les actions de formation professionnelle, quelle que soit la nature de la contribution : légale, conventionnelle ou volontaire.

Cette obligation s’applique également aux contrats de sous-traitance. Dans ce cas, c’est au donneur d’ordre de s’assurer que la prestation respecte les critères de qualité.

En vertu de l’article R. 6316-1 du décret du 30 juin 2015, les critères d’évaluation d’une action de formation sont les suivants :

  • identification minutieuse des objectifs et adaptation au public formé

  • adaptation aux personnes présentes des dispositifs d’accueil, de suivi et d’évaluation pédagogique

  • concordance des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement avec l’offre de formation

  • la qualification professionnelle et la formation continue des personnels chargés des formations

  • les condition de la formation du public sur l’offre, les délais et les résultats obtenus

  • prise en compte des appréciations rendues par les stagiaires

 

L’application de ces critères peut se faire avec une certaine souplesse en fonction du type d’action, de sa durée, du public, de l’objectif et du caractère innovant ou non de l’action. L’utilisation de dispositifs de formation à distance (FOAD) nécessite des modalités d’appréciation différenciées.

Le modèle de Kirkpatrick

En matière d’évaluation, c’est le modèle de Kirkpatrick qui est La référence. Il tient son nom de son créateur, Donald Kirkpatrick, qui dès la fin des années 1960, a mis au point une classification de critères d’évaluation. 

Ce modèle se décline donc en 4 critères clés.

Niveau 1 - la réaction des apprenants

Il s’agit ici d’évaluer la satisfaction des apprenants, ou leur degré d’appréciation de la formation.

Niveau 2 - les apprentissages

Ce niveau sert à l’évaluation de l’acquisition de connaissances, ou de compétences, par la personne formée.

Niveau 3 - le comportement

Cela permet d’évaluer et de valider les changements comportementaux en situation de travail.

Niveau 4 – les résultats

Ce niveau ne se contente plus de l’évaluation de l’efficacité individuelle de la formation, mais bien de son impact au niveau organisationnel, en fonction des objectifs de départ.

L'évaluation à chaud d'une formation :

L’évaluation à chaud, tout d’abord, permet de savoir immédiatement ce qu’a ressenti l’apprenant à la suite de son apprentissage. Elle évalue donc ce qu’il a appris, et comment il a perçu la formation. Elle se déroule dès la fin de la formation et consiste en général en un tour de table et le remplissage d ‘un document d’évaluation à chaud fourni par l’organisme de formation et qui sera transmis aux OPCO sur leur demande pour prouver l’efficacité de la formation.

Les objectifs du questionnaire d’évaluation à chaud.

Comme on vient de le voir plus haut, l’évaluation à chaud correspondant au niveau 1 du modèle de Kirkpatrick, cela revient à faire une enquête de satisfaction auprès des stagiaires juste au sortir de la formation.

On peut donc s’en servir pour mesurer :

  1. L’efficacité du travail réalisé en amont de la formation: compréhension des besoins de l’entreprise et des stagiaires, communication et compréhension du programme, détermination des attentes des apprenants, rédaction des objectifs pédagogiques…

  2. L’organisation matérielle de la formation : qualité du matériel, choix de la salle ou des locaux, confort des apprenants, restauration, pauses…

  3. Le contenu de la formation : était-il adapté aux besoins et aux attentes des participants, répondait-il au niveau des stagiaires à l’entrée dans la formation ou au contraire était-il trop pointu, trop technique, trop simple… ? L’intégralité du programme a-t-il été suivi ?

  4. Le déroulement: qualité et choix des supports pédagogiques, le contenu, si la durée de la formation a permis de traiter l’ensemble du programme.

  5. L’animation pédagogique : disponibilité du formateur, interactions du formateur avec les participants et entre les participants, accessibilité du formateur (gestion du groupe, réponse aux questions, adaptabilité aux niveaux des stagiaires…) etc.

  6. Les bénéfices: réponse aux besoins et aux attentes des participants et aux objectifs pédagogiques.

Il faut savoir qu’en général, les évaluations à chaud sont plutôt positives  pour peu que le formateur suive quelques conseils !

Méthode en conclusion :

Soigner son tour de table de clôture est indispensable pour avoir des évaluations à chaud très utiles.

Méthodologie  :

  • Faire la conclusion de la formation environ 1heure avant la fin de la dernière journée.

  • Distribuer la feuille d’évaluation en leur laissant environ 10-15 minutes pour le faire 

  • Lancer le tour de table d et valider avec chacun si ses attentes sont satisfaites. Si ce n’est pas le cas, ne pas se défendre , Ne pas argumentez pas, simplement noter sur une feuille pour  gardée les commentaires des apprenants.

  • Remercier tout le monde chaleureusement (que les évaluations soient bonnes ou non) et dire au revoir en prenant le temps de saluer chacun au sortir de la salle.

A éviter :

  • Ranger ses affaires pendant que les apprenants remplissent leurs évaluations (cela montre un certain désengagement de votre part) ; par contre, éteindre le vidéoprojecteur et l'ordinateur. Il est préférable d’attendre que tout le monde soit sorti pour ranger.

  • Faire le tour de table AVANT de remplir le questionnaire. En effet, le questionnaire d’évaluation s’il est bien rédigé permet au stagiaire de prendre appui sur ce qu’il a dit, de relire les objectifs pédagogiques et de se remémorer l’ensemble de la formation et non uniquement la dernière heure (ce qui pourrait desservir).

Kirkpatrick 01.jpg
evaluation-formation-modele-kirkpatrick.png